Art’Boretum 2012

Yeti lane @ Art'boretum 2012
Yeti lane @ Art’boretum 2012

Si vous aimez la nature, l’artisanat et la convivialité, ce week end, vous étiez surement à La Francheville ! Vous étiez même certainement en T-Shirt le samedi, et en bottes le dimanche, bref, vous étiez au festival Art’Boretum !! Si vous n’étiez pas là, vous avez raté une superbe organisation, pleine d’originalité et de partage, et je ne peux vous conseiller qu’une seule chose: venez l’année prochaine !

Au programme donc de ce week-end nature, initiation à la grimpe d’arbres, jeux, spectacles de marionnettes, balades, slam et plus tard dans la soirée, concerts et projection de courts métrages. De quoi toucher un public large, des plus petits aux plus grands, avec un point commun, le sourire à la sortie !

Journée de Samedi

On attaque donc cette rétrospective avec la journée de samedi, belle et ensoleillée. Bien que moins chaude que lors de l’édition 2011, la météo était bien suffisante et agréable pour commencer à grimper aux arbres au son des slams de Mickanonyme (Cie Melzitémo), ou bien rester en bas et regarder le court mais très amusant spectacle de Charlie le brésilien et son Cow-Boy déjanté !

Une petite pause dans les hamacs disposés sous les beaux hêtres ornant la foret de La Francheville et il est déjà l’heure de suivre la compagnie Le Tetra Lyre pour 1h30 de dégustation de bière… intéressant non ?? En plus de ça, une belle découverte de la culture «bière» qui nous entoure, nous, Ardennais.

Le soleil commence à baisser dans le ciel, et voilà que le public se déplace tranquillement vers la deuxième partie du site, pour la deuxième partie de soirée, plus orientée concert. Au programme de la soirée, sur une jolie scène en plein air, toujours sous les arbres (il est d’ailleurs possible de grimper dans les arbres juste à coté de la scène pour admirer les concerts d’un peu plus haut) où se sont succédés Yéti Lane et Killed by Death (ex-Goo).

Journée de Dimanche

La météo est ce jour beaucoup moins agréable, bien que sèche de l’ouverture à 10h jusqu’à midi, cela va vite se dégrader pour se transformer en pluie jusqu’à la fermeture… heureusement les organisateurs (d’ailleurs, il est temps de les citer, il s’agit de Fait Maison et Cim’Escale) savent rebondir et bien qu’ils se retrouvent obligés d’annuler une grande partie des activités de la journée, les concerts et spectacles se voient déplacés sous le préau, à coté du bar, pour se mettre à l’abri et permettre aux spectateurs de profiter en restant (plus ou moins) au sec ! Belle initiative encore, et preuve qu’ils travaillent plus pour notre plaisir que pour l’argent, les portes du festival resteront durant cette journée ouvertes à tous, gratuitement. Il faut le souligner !

C’était donc une très bonne journée pour, par exemple, s’installer dans la Caravane Ensorcelée et croquer quelques courts métrages sélectionnés par les bénévoles de La Pellicule Ensorcelée. Un bon moment, chaud et sec, quoi de mieux en ce dimanche pluvieux ? Attention tout de même à ne pas s’endormir dans cette confortable caravane, il est déjà l’heure d’aller écouter Nonolimite ! Mais cette fois, pas besoin de lever la tête pour écouter Nono chanter, non, il n’est pas perché cette année, il joue à même le sol, à l’abri des pluies diluviennes qui frappent les Ardennes ce dimanche. S’en suivront donc tout au long de cet après midi des interventions musicales imprévues mais réussies, un concert de Leningrad, le retour de Charlie et de son cow-boy, quelques slams accompagnés de guitare, et surtout une bonne ambiance et une belle organisation, bref, une journée pleine de joie !

 

Pour terminer ce billet sur le festival Art’Boretum, je ne vois pas comment ne pas féliciter Fait Maison et Cim’Escale pour ce grand week-end de partage, de plaisir et de convivialité et leur dire « à l’année prochaine » avec espérons-le autant d’entrain et un peu plus de soleil !

Partagez cet article