Enduro de la Semoy 2012 | Race report + L’intégrale des photos !

MISE A JOUR : Toutes les photos (ou presque) sont maintenant en ligne sur notre site. Pour accéder à ces photos, merci de suivre les liens suivants :

Merci de nous contacter pour toutes utilisations d’une ou plusieurs photographies. Bon visionnage !

*****

Ce week end en vallée de la Semoy, plus de 250 riders venus de toute la france se sont retrouvé dans une ambiance conviviale à l’occasion de l’Enduro de la Semoy. Vous n’étiez pas au courant ?? Pourtant, Darkroom a réalisé pour l’évenement l’affiche ainsi que deux teasers videos… si vous n’étiez pas dans la vallée ce week end, vous avez raté un grand moment de sport… heureusement, Darkroom est là pour vous montrer ce que vous avez raté !

Journée de samedi

SAMEDI 9 JUIN, 13H : après une semaine intense de préparation, le rubalisage des 15 km de spéciales, la sécurisation des parcours avec la mise en place de plus d’une vingtaine de filets de protection aux abords des endroits dangereux, la pose également d’une vingtaine de matelas de protection, …. toute l’équipe du Semoy VTT Club est prête à accueillir les 253 inscrits à la quatrième édition de l’enduro de la Semoy, sixième manche du challenge EREC DARK DOG.

Un petit repas pris à l’auberge du village et hop, tout le monde se retrouve pour accueillir les gens qui ont fait le déplacement pour rider la spéciale découverte. Au total, environ 70 pilotes seront venus tester le terrain. Parmi eux, Rémy Absalon accompagné du vainqueur de la précédente édition Thomas Hartstern.

Malgré les pluies répétées de la semaine, le terrain a gardé pas mal de grip …. sauf sur les pans de schiste qui surprendront plus d’un pilote. Mais la météo annoncée pluvieuse depuis plus d’une semaine par les prévisionnistes météo ne rassure personne.

Journée de dimanche

DIMANCHE 10 JUIN, 8H15 : à la surprise de tout le monde, ce sera finalement sous un ciel bleu que les concurrents s’élanceront dans la première liaison. Météo qui se maintiendra d’ailleurs au beau fixe sur l’ensemble de la journée avec un thermomètre aux environs des 17°C : conditions idéales donc pour parcourir les 38 km du parcours et ses 1350m de D+.

Spéciale 1 : Norgoutte

Une spéciale « d’échauffement », tout du moins décrite de la sorte lors du briefing car exigeante physiquement dans sa première partie et avec tout de même quelques passages techniques …. et quelques surprises dont un North shore, un jump, quelques dévers et racines glissantes … et dans cette exercice, c’est Jérémy Arnould (IREWEGO Commençal) qui enlève le premier temps scratch en 4’02 devant Rémy Absalon (IREWEGO Commençal) 4’07. Thomas Hartstern suit à 4’15 suivi de près par 7 Pilotes en moins de 8 secondes avec dans l’ordre : Quentin Lépine, Nicolas Casteels, Jordan Baumann, Alexis Lebert, Nicolas Baisin, Jérôme Conreaux et Pierre-Luc Vaxelaire. Ce sont d’ailleurs ces dix pilotes qui constitueront le TOP 10 final … reste juste à déterminer l’ordre. Et pour cela, la deuxième ES devrait favoriser les plus descendeurs.

Du côté des féminines, Elodie Darcq (tenante du titre) creuse déjà l’écart avec presque 27″ d’avance sur sa rivale Stéphanye Ethouin suivie de Bérengère Boes à 16″.

Spéciale 2 : Dévers de Nohan

Bon nombre de concurrents seront surpris par l’engagement de cette spéciale : pas de gros sauts comme en DH, mais un versant très pentu avec des virages en épingle et de nombreux dévers. A ce petit jeu, c’est Rémy qui signe le temps scratch devant Jérémy. Il prend par la même occasion la tête de l’épreuve pour 1″ !

Thomas quand à lui chute lourdement et perd plus de 10″ sur ses rivaux. Il signe néanmoins le troisième temps ex-æquo avec Jordan Baumann.

Chez les féminines, la victoire est presque déjà jouée puisque Elodie Darcq enfonce le clou et porte son avance à plus d’une minute au général.

Spéciale 3 : Nantanru

Une spéciale en deux parties avec une première moitié avec seulement 70 m de D- donc favorisant les rouleurs, puis une deuxième partie plus courte totalisant 200m de D- avec de nombreux plans de schiste à nu. Absalon gagne à nouveau cette spéciale mais avec seulement 2 secondes d’avance sur Arnould.

Thomas Hartstern accuse le coup perdant plus de 15″ sur ses deux rivaux. Chez les juniors, Jordan Parcot pointait à 3″ derrière Pol Lefebvre avant le départ. à l’issue de la spéciale, il passe en tête avec 20″ d’avance.

Spéciale 4 : Roc la Tour / Corpia

Cette spéciale se caractérise par un risque élevé de crevaison du aux zones de pierriers traversées. Tous les leaders s’en sortent sans casse. Jérémy Arnould prenant probablement un peu plus de risque termine avec 4″ seconde d’avance reprenant ainsi la tête de l’épreuve pour 1″. Chez les juniors, Jordan Parcot prend cette fois 30″ à son rival de début de course.

Spéciale 5 : Passerelle de Naux

Avant l’ultime chrono qui par son profil devrait plus favoriser les pédaleurs comme Jérémy Arnould, Rémy Absalon prend la tête avec 4″ d’avance au général. La dernière spéciale s’annonce donc très chaude !

 

Spéciale 6 : La Croix d’Enfer

Classique de l’épreuve puisque présente à chaque édition, mais avec encore cette année une petite modification de tracé dans une section fortement pentue qui en surprendra plus d’un, la spéciale présente deux relances courtes mais pentues à gravir. Rémy Absalon résistera à l’assaut de Jérémy Arnould pénalisé notamment par une petite erreur dans la relance à plat.

Au final, Rémy termine 1er avec seulement 13″ d’avance sur Jérémy. Thomas Hartstern lui conserve sa place sur le podium. Elodie Darcq remporte la victoire chez les Dames devant Stéphanye Ethouin et Bérengère Boes.

Le premier Belge, Nicolas Casteels termine à une très belle sixième place scratch qu’il honorera en arrosant les spectateurs de boisson houblonneuse lors de la remise des prix.

Texte : Semoy VTT Club (www.semoyvttclub.com)

Partagez cet article