DarkRoom

Rock’n’Girls 2012 | Le Forum

La folk entraînante d’Isaya au Forum

Après le succès de la 1ère édition de Rock’N’Girls, Fait Maison remet le couvert avec une programmation de très bon cru. Du “rock dans ta girl” bien puissant, et différents styles musicaux ce soir. Les groupes majoritairement composés de femmes ont fait venir les foules, l’ambiance en fosse et à la buvette était excellente. Un belle réussite pour cette soirée au Forum!

ELISABETH LIKE A DREAM

Un trio 100% féminin pour ouvrir la soirée. Malheureusement, le public n’est pas encore arrivé! Un bon rock électro pop , une première partie agréable et entraînante qui donne le ton de la soirée. Ces rémoises ont de très belles voix, et une présence scénique à renforcer, surtout pour la bassiste, un peu en retrait.

ISAYA

Le public est enfin arrivé au Forum! Et les deux jumelles ingénues d’Isaya ne vont pas mettre longtemps à captiver l’attention de la salle! Des mélodies folk très entrainantes, ça tape du pied et les claquements de mains des spectateurs font rapidement office de boite à rythme. Les filles s’échangent une guitare sèche, un tambourin, et se lâchent de plus en plus au fil des chansons. Un délicieux spectacle visuel aussi, surtout à la fin du set où les jumelles semblent s’entrelacer en partageant le micro. D’aucuns diront que leur succès est du surtout à leur minois, mais je ne partage pas cet avis. Moi qui suis plutôt du genre à applaudir tous les groupes, mes mains applaudissaient vraiment, tant il était aisé d’être envoûté et réactif au spectacle! Et pour une fois, personne n’a crié “à poil!” -la coutume au Forum à chaque fois qu’une fille pointe le bout de son nez.

Trunks

Pour poursuivre la soirée, un groupe un peu inclassable: Trunks. Au début, je n’ai pas trop accroché. Mais les artistes avaient l’air de ressentir quelque chose de vraiment fort. Alors j’ai fermé les yeux, et je me suis laissée envahir par ces ballades étranges, tantôt douces, tantôt plus crues, rehaussées par une jolie voix. Et c’était vraiment pas mal, ça m’a donné envie de l’écouter au casque pour mieux apprécier ce projet musical très bien maîtrisé. Le groupe vit vraiment sa musique et ça se voit sur le visage de tous les musiciens. Le jeu de scène fort peu développé n’empêche pas d’apprécier la musique.

TOYBLOID

Frais et nerveux, Toybloïd vient conclure la soirée bien violemment! Le groupe qui s’offre la première partie de Skip The Use et Offspring envoie du lourd. Deux filles déchaînées et un batteur plus en retrait, sauf pour la dernière chanson avant le rappel, où les filles viennent frapper sur sa batterie. Un son lourd et une très belle présence scénique. Un set très énergique!