Amelie McCandless

 Posted by at 21 h 02 min  Portraits
Nov 212012
 

Amelie McCandless

Nous avions eu l’occasion de rencontrer la rémoise Amélie avec son groupe Gingerbread’s l’année dernière à Charleville. Continuant son projet folk en solo, elle nous demande une séance portrait en extérieur sur le thème de l’automne.

C’est un après-midi froid et brumeux que nous nous retrouvons aux étangs de Montcornet, un lieu chargé d’une très belle ambiance vaporeuse par ce temps. Nous commençons par tourner deux prises pour un unpluggeDRecord (à suivre). Nous découvrons une très belle voix résonnant superbement dans l’atmosphère cotonneuse, avec le clapotis de l’eau et des gouttes de pluie en fond sonore. Nous terminons les pieds mouillés par une séance portrait et découvrons une jeune fille touchante et très sympathique.

Amélie a abordé la musique en passant par différents styles musicaux. Mais la révélation de la chanteuse américaine Alela Diane la plonge corps et âme dans le folk. Elle crée alors le groupe Gingerbread’s avec une autre chanteuse guitariste. Le duo s’est confronté au public de nombreuses fois, dans des salles rémoises (l’Excalibur, l’Ecluse), régionales et même nationales (le Bar Live de Roubaix).
Résolument folk, la musique d’Amélie renvoie à des influences variées allant de Bob Dylan à la nouvelle scène internationale, à l’instar du groupe Moriarty. Son répertoire oscille entre des reprises et des compositions personnelles.
Elle s’est créée un univers musical et scénique original où guirlandes florales, artefacts dignes des pionniers américains côtoient mandoline, harmonica et guitares acoustiques.  Elle revendique le droit d’exprimer la poésie des choses simples, par des textes plutôt mélancoliques qui soulignent les vicissitudes de la vie, ou par des rythmes plus enjoués célébrant l’amour, la beauté de la nature ou l’humanité.
Durant ses concerts, elle est parfois accompagnées de Léo, au violon, à la mandoline et à l’harmonica et d’une choriste. Voix chaleureuse et guitare dépouillée dans une ambiance intimiste sont les maîtres mots de cette musique envoûtante. Une gourmandise au parfum « épicé » de folk qui ne demande qu’à enivrer le public. Après trois concerts avec le groupe The Foreign Waters (dont une 1ère partie pour l’artiste folk écossais Gareth Dickson), elle a décidé de s’absenter quelques temps pour se consacrer plus intensivement à la composition…
Sortie de son 1er EP prévue au printemps 2013… On l’attend avec impatience!

 

Amelie McCandless

[simpleviewer gallery_id= »712″]

À propos de l'auteur

  2 Responses to “Amelie McCandless”

  1. Je connaissais que les messieurs de chez Darkroom et non ton travail Laure, magnifique séance, technique parfaite, ambiance retranscrite!!! Bravo je suis fan!!!!

 Leave a Reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(required)

(required)