Hellfest 2018 J2 @ Clisson

Deuxième jour au Hellfest en ce samedi et une nouvelle fois sous un soleil de plomb, la journée la plus dure physiquement et mentalement en ce qui me concerne. Mais au final encore de belles photos et des groupes mythiques photographiés, cela en valait très largement la peine ! Une journée marquée par les hommages au groupe Pantera et plus particulièrement à Vinnie PAUL, le batteur du groupe, dont nous avons appris la disparition. Énorme hommage rendu par Limp Bizkit et Fred Durst particulièrement affecté par la nouvelle !

Ce samedi j’aurai donc photographié Rédemption, Breed Machine,Black Bomb A, Savage Messiah, Hantaoma, Eskimo Callboy, L7, Psykup, Drassi Pazuzu, Powerflo, Jonathan Davis, Pleymo, Bullet for My Valentine, Bodycount et Limp Bizkit. Petite nouveauté nous n’avons accès ce samedi qu’à la moitié de la Mainstage 1 car une grande avancée scénique a été rajoutée, il va donc falloir se serrer un peu plus pour les photos et nous ne pourrons nous mettre que du côté cour (à droite en regardant la scène).

Allez, les photos du J2 c’est parti !

Rédemption

Une belle histoire de famille pour ce groupe en ouverture de ce deuxième jour. En effet, sur la Mainstage 2 c’est un père et ses deux fils de 16 et 10 ans qui composent le groupe et ils ont remporté le concours The Voice of Hell leur ouvrant ainsi les portes du Hellfest. Un début de journée qui commence on ne peut mieux ma foi. Vraiment sympa et une attitude super pro sur scène. Aucune faute musicale à signaler, un batteur totalement bluffant, un chanteur proche de James Hetfield (oui, j’ose la comparaison) dans son attitude et son phrasé, le tout reposant sur une basse très solide. Il fallait arriver de bonne heure, mais quelle belle entame de journée. Longue vie à ce groupe, sincèrement !

On passe ensuite sur la Mainstage 1 pour Breed Machine.

Breed Machine

Deuxième groupe de la journée et déjà beaucoup d’énergie scénique, le groupe fait forte impression auprès du public déjà bien présent sur le site.

Retour cette fois sur la Mainstage 2 avec Black Bomb A.

Black Bomb A

Toujours aussi efficaces et explosifs les Black Bomb A enflamment véritablement le public pour la première fois de la journée. Visiblement ravis d’être là, leur énergie est ultra communicative, la journée est décidément sur de bons rails !

On enchaîne avec le premier et seul doublé horaire du jour avec Savage Messiah en Mainstage 1 et Hantaoma sur la scène Temple. Heavy metal anglais puis thrash metal français aux accents folk sont donc au programme.

Savage Messiah

Hantaoma

Guitares saturées et instruments anciens se mêlent sur la scène Temple pour un résultat fort plaisant.

Retour sur la Mainstage 2 pour le metalcore allemand d’Eskimo Callboy.

Eskimo Callboy

Là encore une énergie folle pour un public ravi et visiblement connaisseur, reprenant les airs en chœur. Cette journée est décidément partie sur les chapeaux de roues niveau ambiance et qualité d’interprétation musicale. Bref, le pied quoi !

Nouvelle traversée du site (j’ai arrêté de compter) pour L7 sur la Mainstage 1.

L7

Là encore une attente personnelle pour ce groupe m’ayant impressionné lors de son passage au Cabaret Vert en 2016 si mes souvenirs sont bons.

Les grunge ladies ont été fidèles à leurs habitudes, tant au niveau maquillage qu’au niveau musical, avec comme à chaque fois une belle complicité entre elles mais aussi avec le public largement sollicité. Une bonne dose de sourires pour accompagner tout ça, une nouvelle fois un concert vraiment plaisant.

Psykup

Premier passage du jour sur la scène Altar avec Psykup, le métal français une nouvelle fois à l’honneur avec ce groupe du sud ouest. Belle découverte en ce qui me concerne avec là encore une super ambiance , un magnifique accueil du public et un magnifique wall of death.

On reste sous chapiteau cette fois pour Oranssi Pazuzu.

Oranssi Pazuzu

On change de pays et de style avec ce groupe finlandais de black metal aux accents fortement psychédéliques.

16h, temps pour moi de repartir vers la Mainstage 2 pour Powerflo.

Powerflo

Sen Dog de Cypress Hill dans une aventure heavy metal depuis 2016… et bien c’est bien cool ! Ma curiosité est une nouvelle fois récompensée. Il est la première « grosse » célébrité de la journée et franchement c’est une belle claque. C’est super énergique et entraînant et je vous invite à chercher des vidéos sur le net de ce concert. Nous sommes en présence d’un Sen Dog très en forme que l’on reverra sur les Mainstages avec d’autres groupes, la grande classe !

Nouvelle traversée direction la Mainstage 1 et les retrouvailles avec Jonathan Davis

Jonathan Davis

Cette fois c’est en projet solo que je retrouve Jonathan Davis et non pas avec Korn comme l’été dernier, même si le batteur du groupe était présent dans un registre un peu différent, beaucoup plus calme je dirais. Ce fut donc une petite parenthèse très sympathique dans cette journée.

Retour en Mainstage 2 pour Pleymo.

Pleymo

Le soleil tape dur en cette fin d’après-midi, la fatigue commence à bien se faire sentir avec les longues moments debout. Comment gommer tout ça ? Facile ! un set de Pleymo et vos batteries sont rechargées, celles du groupes, elles, ont dû être sacrément vidées après une telle démonstration scénique. De la pure énergie en barre sans temps mort, un public en fusion et un énorme wall of death. Whaouh ça décoiffe, vraiment pressé de les retrouver au Mainsquare 2 semaines plus tard. Petite dédicace à mon ami Sylvain au passage qui a assuré aujourd’hui le son de Rédemption et les retours de Pleymo en Mainstage 2.

Vous commencez à connaître le rituel…. on traverse direction la Mainstage 1 pour Bullet For My Valentine

Bullet For My Valentine

Les traversées commencent à devenir compliquées, ayant toute la foule à traverser à chaque fois, mais cette encore encore le jeu en vaut la chandelle. Une super entame de set et une belle utilisation de l’avancée de scène assureront un gros gros succès au groupe vraiment très proche de son public. Là encore, les fans se sont déplacés en masse et reprennent tous les airs en chœur. Le groupe est visiblement ravi.

Si vous avez bien suivi direction maintenant la Mainstage *** (réponse en fin d’article)

Body Count

Nouvelle célébrité : Ice-T et Body Count.  Que dire ? C’est du lourd, du très lourd même, la très grande classe. Ice-T est même venu en famille, il nous présente ses enfants, le tout dans une ambiance survoltée. Je vous parlais de Sen Dog tout à l’heure, eh bien quel retour sur scène pour Cop Killer ! Un grand grand grand moment de cette journée.

Pas de photos pour Deftones sur la Mainstage 1, trop de photographes et pas assez de pass pour tout le monde, je m’en retournais donc vers la Mainstage 2 pour attendre Limp Bizkit, non sans une certaine impatience car je gardais un excellent souvenir de leur prestation au Cabaret Vert il y a quelques années.

Limp Bizkit

Le groupe fait son entrée sur scène en reprenant Cowboys from Hell de Pantera, pour un hommage supplémentaire aujourd’hui mais pas n’importe quel hommage. Fred Durst semblait vraiment très affecté par la disparition de son ami ainsi qu’il l’a dit dès le début du concert. On pouvait sentir une véritable émotion et les premiers morceaux s’en sont trouvés légèrement impactés, mais comment le lui reprocher ? Ils semblaient véritablement proches. Quoi qu’il en soit, ce fut tout de même un excellent concert de Limp Bizkit et un magnifique hommage à Vinnie Paul.

Je termine ce deuxième jour avec ces quelques photos d’ambiance glanées une nouvelle fois au milieu d’un public génial, respirant la joie et représentant tous les ages, les enfants n’étant pas en reste. Une nouvelle fois merci pour cet accueil et ces instants extraordinaires !

Ambiance J2

*** 2 ah ah