Les Moissons Rock #24 J2 @ Juvigny

Deuxième et dernier jour pour cette 24ème édition des Moissons Rock avec encore un programme aux petits oignons : Quintana Dead Blues Expérience, Minuit, Naâman, Joli Falzar et LA nouveauté du festival, Ultra Vomit et le métal qui s’invitait pour la première fois à Juvigny. La météo au beau fixe, un public nombreux, tout était en place pour une super dernière journée.

C’est donc Quintana qui a démarré cette fin d’après-midi, seul en scène avec guitare et claviers pour une ouverture efficace et un accueil du public idéal. Un blues de grande qualité aux accents assez sombres cependant. Le public est sur de bons rails et réagit plutôt bien aux sollicitations du chanteur, c’est décidément bien parti.

En ce samedi c’est Joli Falzar qui assure les transitions sur la scène « le chariot » avec leur bonne humeur ultra communicative. L’exercice n’est pas simple mais comme la veille avec La Villa Ginette, le public se presse et danse devant la scène, clairement ils font bien plus que meubler pendant les changements de plateau de la grande scène. Une belle contribution qui colle parfaitement à l’état d’esprit qui règne à Juvigny. Un grand bravo pour vos prestations tout au long de la journée !

Avec Minuit et Naâman, les découvertes s’enchaînent dans des styles bien différents, on passe d’un style plutôt groove et décalé sur scène à un style plutôt reggae, ragga, hip-hop. La température monte dans le public, ravi de revoir Naâman, déjà présent en 2015. Pour info et pour vous donner une indication de la ferveur du public, nous avions pour consigne de ne faire des photos de Naâman qu’après son retour sur scène après un bain de foule, mais je pense qu’il n’a pas osé descendre car point de bain de foule ce soir malgré une petite hésitation en bord de scène. Je n’ai pu faire que quelques photos depuis le côté de l’espace public.

Ultra Vomit, enfin ! J’attendais personnellement de croiser leur chemin depuis quelque temps et visiblement je n’étais pas le seul au vu des nombreux fans présents ce soir. Un esprit décalé, sans prise de tête et un pur sens de l’humour et de l’auto-dérision, voilà à quoi nous avons eu droit tout au long du concert. Le festival a même été rebaptisé Moissons Métal par le groupe, ravi d’être les premiers représentants du métal en 24 éditions. Ils ont même rendu un bel hommage au festival, et tout particulièrement à l’accueil qui leur a été réservé sur leur Facebook, en détaillant leur loge et toutes les petites attentions autour d’eux. Sur scène c’est également la Chiottes Team qui a été mise à l’honneur et qui a inspiré le wall of death de la soirée. Dernier détail et non des moindres à mes yeux, leur présence dans le public à chaque concert du jour, se prêtant volontiers au jeu des selfies, etc… Gardez cet état d’esprit, cette disponibilité et cette qualité musicale, s’il vous plaît Messieurs, et sur un plan personnel j’ai vraiment hâte de vous revoir. Vous avez vraiment été très sympas d’être là, ah ah !!!

En résumé, ce fût pour moi une magnifique découverte aux Moissons Rock, un festival qui met résolument l’accent sur l’accueil et la convivialité que je ne peux que vous recommander pour les éditions suivantes, vraiment ! Du fond du cœur merci pour votre accueil.

Quintana Dead Blues Experience

Belle entrée en matière en ce deuxième jour.

Minuit

On enchaîne avec le style groovy décalé de Minuit.

Naâman

Retour aux Moissons pour Naâman.

Ultra Vomit

Métal, humour et wall of death pour une première à Juvigny.

Joli Falzar

On chante et on danse devant le chariot.

Partagez cet article