Main Square Festival 2018 – Jour 1

Après 3 jours sous le soleil de Clisson, direction cette fois dans la magnifique citadelle pour le Main Square Festival. J’avais hâte de revenir en tant que photographe pour la première fois, après l’expérience de festivalier il y a quelques années lors de la venue de Rammstein. Cette année point de métal allemand mais une magnifique programmation avec notamment en ce premier jour : The Breeders, Damian Jr. Gong Marley, Gojira, Queens of the Stone Age, Nekfeu mais encore Baasta!, Pvris, Roméo Elvis, Pleymo, Jungle et Paul Kalkbrenner sur la Green Room.

BAASTA!

Arrivé à 16 heures, pass récupérés, c’est donc avec Baasta! que cette journée démarre. Il est 17 heures sur la Green Room, un duo très efficace se présente devant un public arrivant petit à petit. Une bien belle entrée en matière avec un challenge relevé haut la main : jouer pendant un quart de finale de Coupe du Monde de Football. On comprend tout de suite pourquoi le groupe a remporté la finale du tremplin Main Square 2018.

On enchaîne ensuite sur la Main Stage avec The Breeders qui déroulent leur set sans encombre et qui nous font un peu de teasing nous réservant leur titre phare Cannonball pour la toute fin du set. Le match est terminé et le public se presse vraiment plus nombreux sur le site. Le mode « festival » est résolument enclenché, le week-end est véritablement lancé.

PVRIS

Après les Breeders, retour sur la Green Room avec Pvris et le public qui se déplace en masse vers la deuxième scène pour ce nouveau concert. Ça commence à être difficile de se faire une place dans le public, les fans sont au rendez-vous, comme en témoignent les sourires illuminant les visages. Une découverte pour moi, mais surtout l’envie d’en voir beaucoup plus.

Damian Jr. Gong Marley

Pas le temps de profiter du concert, il faut déjà filer vers la Main Stage pour du reggae cette fois, et non des moindres, car Damian Jr. Gong Marley fait son entrée devant un public de fidèles. Les good vibes envahissent la citadelle et Damian nous fait profiter de son flow reconnaissable entre mille pour le plus grand plaisir du public qui se prêtera volontiers à toutes les sollicitations, qu’elles soient vocales avec  « Do you like marijuana ? », ou gestuelles en agitant les bras de gauche à droite tout en reprenant en cœur les refrains. Deuxième fois que je le vois en concert et toujours cette impression de qualité, à quand la prochaine rencontre ?

Gojira

Les deux prochains concerts vont également s’enchaîner très rapidement. Pas de photos pour Roméo Elvis sur La Green Room, c’est donc avec Gojira que mes photos continuent. On ne présente plus ce groupe de métal français à la réputation internationale et à la qualité musicale incontestable. Le gros son s’installe dans la citadelle pour un public en feu, littéralement retourné en deux minutes. Le groupe va nous gâter niveau setlist mais également niveau visuel avec une pluie d’effets pyrotechniques entre jets de fumée et lanceurs de confettis. Que dire encore de ces baleines géantes lancées dans le public que l’on pouvait voir monter en l’air telles des vraies et se retourner en retombant dans le public. Imitation parfaite du spectacle naturel, en ce vendredi nous étions réellement en présence de Flying Whales. Immense bravo pour votre prestation !

Pleymo

Là encore enchaînement rapide pour assister au concert de Pleymo sur la Green Room. Le groupe m’avait fait très forte impression lors du Hellfest et franchement, même impression cette fois encore. Après la célébration de la victoire française et une entrée avec le drapeau national, c’est une nouvelle démonstration d’énergie et de générosité qui démarre. Le public va en être quitte pour dépenser un max d’énergie cette fois encore, et quelle communion artiste – public ! Vraiment hâte de les revoir également, une valeur sûre à recommander de toute urgence.

Paul Kalkbrenner

Pas de photos malheureusement pour Queens of the Stone Age, Nekfeu et Jungle mais l’attente n’a vraiment pas été longue pour cette clôture de soirée par Paul Kalkbrenner. Une mention toute particulière pour les Queens of the Stone Age et leur leader Monsieur HOMME ainsi qu’il s’est présenté au public. Un set magnifique musicalement mais également en matière de lumières, pur moment de bonheur et de qualité. Mais revenons à Paul Kalkbrenner qui clôturait cette première journée, puisant encore dans le reste d’énergie de son public, là encore les fans sont au rendez-vous, reprenant en cœur les tubes du DJ allemand. Une magnifique clôture de première journée.

Ambiances

Je passe la plume à mon grand ami Hervé pour la suite et la fin de ce festival. De grand moments à vous raconter pour lui également. A bientôt pour les prochains reports !

Partagez cet article