La Poule des Champs J2 @ Aubérive

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Après une première journée au top, retour à Aubérive pour ce 2ème jour de cette Poule des Champs 2019. L’affiche est encore très belle avec Barry Moore, Louis Bertignac et Skip the Use en grande scène, Rouge Congo et Flying Orchestar étant ce soir en charge de la petite scène. En bref, on se dirige droit vers une dernière journée des plus mémorables.

Barry Moore

Présenté comme le véritable coup de coeur du festival, Barry Moore reçoit donc un petit peu plus de pression au moment de monter sur scène mais rien n’a pu perturber le jeune Irlandais qui a mis un point d’honneur à s’exprimer en français tout le long de son set. Un set qui est allé crescendo, dans un style électro pop, passant par le rap avec un très réussi clin d’oeil à Eminem. Le public ne s’y trompe pas et les applaudissements sont bien présents dès le début du set. Je dois dire que le coup de coeur était largement mérité et on comprend aisément pourquoi Barry Moore a été choisi pour faire les premières parties de Jain lors de sa dernière tournée. Un artiste à suivre de près, assurément ! Je vous invite à découvrir son clip Hey Now de toute urgence !

Rouge Congo

Ce soir, je me positionne un peu avant la fin du concert de Barry Moore devant la petite scène afin d’éviter mes déboires de la veille, et c’est donc la pop des rémois de Rouge Congo qui démarre en attendant l’installation de Louis Bertignac sous le chapiteau. Le duo termine une tournée qui les aura emmenés de Bruxelles à Marseille en passant par, entre autres, Paris, Metz, Cannes et bien sûr Reims. Une prestation qui a ravi le public et a commencé par une musique aux accents planants et plutôt mélancoliques mais qui a évolué petit à petit vers une pop plus que plaisante. Une prestation qu’on aurait voulue plus longue mais déjà Louis Bertignac se préparait et il fallait repartir en grande scène. Hâte de vous revoir messieurs !

Louis Bertignac

Deuxième temps fort de la soirée, Louis Bertignac se présente enfin en grande scène. Autant vous dire tout de suite que nous avons eu droit à un concert vraiment très réussi, affichant une super complicité entre tous les musiciens avec de nombreux mots doux échangés et composé d’une multitude de tubes empruntés notamment aux Beatles et bien sûr à… Téléphone. Là encore le public reprend tous les titres en choeur et réclame certains morceaux que, malheureusement, Louis Bertignac n’aura pas le temps d’interpréter. Et c’est bien compréhensible, autrement le set aurait duré largement plus que le temps imparti. Je retiendrai le sourire et la générosité d’un Bertignac plaisantant bien volontiers avec son public et qui, après un concert magistral niveau guitare, terminera à la batterie pour un rappel bien mérité et visiblement savouré. Chapeau bas !

Skip The Use

Explosif, ultra-dynamique, voilà les premiers mots qui me viennent pour qualifier ce concert. Je savais Mat Bastard et ses complices capables de retourner un public en quelques secondes mais là, nous avons eu droit à un véritable raz-de-marée, emportant tout sur son passage dans un déluge de décibels, servi par des musiciens survoltés. J’en rajoute encore ? Non, bien sûr vous avez compris que nous avons reçu une claque magistrale du genre de celles qui laissent des traces pendant longtemps et qu’on a envie de reprendre le plus vite possible. Nous avons eu droit à un véritable feu d’artifices pour conclure cette Poule des Champs 2019 avec ce concert de folie saupoudré d’une belle dose d’humour et de bonne humeur. Une bien belle idée que celle de votre retour sur scène !!

J’aimerais terminer ce report en remerciant sincèrement l’équipe de La Poule des Champs pour cet accueil qui m’a été fait et pour les conditions dans lesquelles nous pouvons effectuer ces reports. Un gros Big Up également à tous les bénévoles (un peu plus de 160 je crois) qui ont oeuvré afin que ce festival (et les 13 autres éditions auparavant) puisse voir le jour. Du fond du coeur merci à tous !

Partagez cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email