Une nuit de rêve avec BigFlo & Oli à Paris la Défense Arena

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Samedi soir, j’avais rendez-vous à l’Arena de Nanterre (U-Arena, Paris la Défense Arena, appelez-la comme bon vous semble, c’est juste la plus grosse salle d’Europe avec un capacité avoisinant les 40 000 personnes pour les concerts), pour « Une nuit de rêve » avec les frangins toulousains, BigFlo et Oli !

Étape une, rejoindre cette immense salle en profitant de l’architecture de cette immense Arche de la Défense. Si je n’étais pas limite dans le temps, je me serais bien arrêtée pour faire quelques images. Je me contenterai d’un selfie flou et de travers, je reviendrai 🙂

Arrivée devant cet immense stade, parce que oui en fait c’est un stade de rugby, celui du Racing 92 ! Mes connaissances du ballon oval se limitent à Chabal, au Haka et au fait que la Nouvelle-Zélande se soit faite éliminer par l’Angleterre le matin même.
Finalement quoi de mieux qu’un stade de Rugby pour accueillir deux toulousains ?

Porte 32 :  – Bonjour, je viens retirer mon accréditation. – Je ne vous ai pas sur ma liste, il faut aller à la porte 11, madame – Tête du désespoir, je fais le tour du stade. Porte 11 : Fermée. Porte 14 : – Demandez à la Porte 8. Porte 8 : – Je ne sais pas, madame, il faut demander à la porte 32. (On est dans Astérix et Obelix, c’est ça ?)

– Allo Melow ? 😬 Ouf, grâce à ma sauveuse, j’entre enfin dans le stade. Un bisou, deux bisous, trois bisous, une setlist, les consignes de sécurité, je m’harnache et Oh ! Mais qu’est- ce que vous faites ici ?
Ma team PhoenixTour est dans la place, plus de surprise sur le nom des invités.

Je pars enfin à la découverte de la scène, redécouvre la salle qui est déjà bien pleine.

19h40, j’entre dans le pit pour mon habituel tour de salutations aux agents de sécurité (Ils sont toujours étonnés à Paris quand je fais ça, mais c’est une équipe qu’on néglige trop souvent et j’apprécie quand ils me sauvent la vie en m’évitant de me faire assommer par le pied d’un slammeur, ou de devenir sourde avec les artifices).  Mais c’est quoi ce labyrinthe !? Trois proscenium, et le haut de ma tête n’arrive même pas à hauteur de scène.
Mon pote Wall-E de TF1 et ses copines les grues sont dans la place, parce que oui, ce soir le concert est diffusé en direct sur TMC.

19h45 : C’est parti.

Fabian Ordoñez « El Padre »

Les musiciens s’installent. La salle commence a hurler. Bienvenue à Paris Mr Ordoñez ! C’est « Papa » qui ouvre le bal.

Je vais faire mon mea culpa, je sais que le père de nos deux stars toulousaines a sorti un album la veille, mais je ne sais pas du tout de quoi il est composé.

Beret blanc vissé sur la tête, sobre et élégant, Fabian se lance. L’Arena est emportée dans une ambiance sud-américaine. Finalement que des titres que je chante par cœur. Oui je suis tombée dans une marmite de culture musicale en espagnol en étant petite. 💃

Bravo a ce  papa de presque 60 ans, projeté dans la lumière par ses deux fils !
Pour se procurer « El Padre » : https://fabianordonez.lnk.to/ElPadre 

Changement de plateau (un petit rafraîchissement dans ma jolie gourde Cabaret Vert, oui c’est de l’eau mademoiselle, pas la peine de me regarder comme cela) et je trépigne d’impatience, parce que ce qui va suivre, c’est un réel coup de cœur ! 😍

Berywam

Je ne sais pas vous, mais moi j’ai dépensé un smic en envoyant 8 au 72600 lorsqu’ils étaient en finale d’Incroyable Talent en décembre dernier.
1.2.3.4 le compte est bon. Dites bonjour aux champions du monde de Beat Box : BERYWAM !

Je pense qu’il n’est plus utile de faire leur présentation, mais Beatness, Rythmind, Wawad et Beasty vont enflammer l’Arena en 3.2.1… voilà il ne leur faut pas plus de temps.

Je suis ultra fan de leur prestation. Ils me coupent le souffle à chaque fois. Cette impression qu’on nous enfume avec une bande son, mais non ce sont bien leurs cordes vocales qui vous font sauter dans tous les sens.

Bravo ! Je n’ai qu’une hâte, vous recroiser.

A vos agendas : BERYWAM seront au Trianon, le 16 mai 2020 !

Suivez leurs actualités : fBinsta 

PS : GIF, mon cher ami de Blokk, ne me demande pas pourquoi, mais je penserai à toi systématiquement à chaque fois que je croiserais ces artistes ! #TeamLMSForever

Changement de plateau, j’ai besoin d’air ! Il commence à faire super chaud dans cette salle ! Je me mets en quête de trouver une porte quand on me dit qu’il me reste moins de 5min. Un petit sprint plus tard, je suis en place sur la pointe de l’avancée de scène.
J’en suis au point de commencer à vénérer des objets. Merci, sublime et mignon passage de câbles, qui me fait gagner quelques centimètres.

Attention au Co2, mademoiselle !

Bigflo & Oli

Lumière tamisée.

BigFlo & Oli, tu connais non ?

Les écrans s’allument avec une intro… surprenante.
Je ne fais aucune photo, je suis embarquée dans ces vidéos où apparaissent Drucker, Gad, Jamel, Didier Deschamps ou encore Will Smith. Ils donnent aux deux frangins, leurs meilleurs conseils pour faire une entrée fracassante dans le stade. Je me surprends à rire aux éclats ! Bravo, c’est vraiment bien joué ! Je m’attends presque à les voir arriver en hélicoptère, sauter en parachute, avec un ambiance lumineuse qui passe du rouge au bleu avec des grosses voix… mais surtout « ••• »… (seules les personnes présentes comprendront) !

Les portes de « La Vie de Rêve » s’ouvrent sur un Bigflo ému aux larmes. Après un petit moment pour retrouver ses esprits, il lance « Nous aussi 2 ». Rejoint rapidement par Oli, ce morceau se termine dans une ambiance de 14 juillet, avec des artifices qui éclatent tout le long de cette immense scène ! Vous y êtes les gars ! C’est parti pour deux heures de show unique !

Les deux frangins enchaînent avec un medley qui retourne l’arena suivi de Alors Alors ! Ambiance de dingue. Bimbadaboum ! (ouais c’est le bruit des artifices). Je pense que la cour des grands vient de vous être ouverte en grand.

Les morceaux se suivent avec un focus famille lorsqu’ils chantent « Papa » ou lancent un facetime avec leur maman pour démarrer le morceau qui lui est consacré.

Arrive ce moment incroyable, je ne suis plus dans le pit,  mais ma mâchoire se décroche quand je vois sortir de derrière la scène une immense Lune qui part se promener dans la foule le temps de « Sur la Lune ». Sublime. J’ai été cosmonaute pendant 3 min 52 ! On range l’OVI (Objet Volant Identifié) et après être revenu sur Terre, mon moment préféré !

Alors BigFlo & Oli pour vous c’est quoi ? Paraît que tu veux du rap ? Mais C’est que du Rap !
SURPRISE ! C’est au tour de Black M d’ouvrir les portes de la Vie de Rêve. Juste le temps d’un instant (t’as la ref ?) et c’est Soprano qui entre sur scène. Je crois que Paris vient de prendre feu, tellement les hurlements se sont intensifiés.
Morceau à 4 qui ne manquera pas d’ambiance et de messages. A eux 4, ils ont fait péter toutes les stats !

Le show en est au trois quarts et j’attends dans mon coin certains titres. On danse sur « Promesses » (tu connais la choré ?), on s’échappe sur « Demain » (j’avoue j’adore ce morceau et je filme ce refrain). BOOM ! (un gros cette fois) artifices, cotillons… ils l’on fait, ils viennent de « mettre des paillettes dans vos vies ! »

Ce concert se termine avec « Il est où ton frère », de l’émotion, des câlins, des larmes et un slam d’Oli dans la marée de fans !

Ils s’appellent Florian et Olivio, après 5 ans et 3 albums, ils ont rempli un stade à Paris ! #Trottinette

Pour revoir le concert : ICI

PS : Un grand merci à Aymeric et Melow, deux alliés de compet’, incroyables et fantastiques à chaque fois que l’on se croise <3

Setlist  :

  • Intro
  • Nous aussi 2
  • Medley (La vie Normale, Gangsta, Comme d’hab, Pour un pote, Stade)
  • Alors Alors
  • Bienvenue chez moi
  • Papa
  • Rentrez chez vous
  • Plus tard
  • Maman
  • Sur la Lune
  • C’est que du Rap
  • Wawad
  • Ca va trop vite
  • Je suis
  • Dommage
  • Promesses
  • Demain
  • Il est où ton frère

Partagez cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email